Jura Nature Environnement
Plus de 50 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement

24 heures naturalistes – Petit bilan

Organisé conjointement par la LPO Franche-Comté et Jura Nature Environnement, avec le soutien technique et financier du Grand Dole, l’événement des 24 Heures Naturalistes s’est déroulé le week-end du 21-22 juin 2014 sur les avant-monts dolois, du samedi 14h00 au dimanche 14h00.

24h nat

L’article du Progrès du 22/06/14

Ce rendez-vous, l’un des premiers du genre en Franche-Comté, a été l’occasion pour plus d’une trentaine de naturalistes (34), avertis ou amateurs et de toutes compétences confondues (botanique, insectes, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères, etc.) de se retrouver sur le terrain pour quelques heures ou le week-end complet pour un moment de partage, d’échange et de convivialité.

Le camp de base a été installé sur le terrain de football de la Sampans, au pied du Mont Roland. C’est ici que les participants ont été accueillis par Daniel Bernardin, vice-président en charge de l’environnement au Grand Dole, et qu’ils ont pu s’installer pour les moments de pause et les repas.

Le territoire ayant fait l’objet de prospections durant l’évènement s’étend sur un rayon de 4km autour du Mont Roland, de Monnières à l’ouest jusqu’à Authume à l’est, d’Archelange et Menotey au nord.

Les principaux sites visités ont été les pelouses sèches, habitat « phare » des avant-monts dolois, et leurs milieux associés (fourrés, bosquets, dalles rocheuses, etc.) mais les paysages bocagers et forestiers ainsi que les bourgs n’ont pas été oubliés pour autant puisque villages, vergers, cultures, anciennes carrières et boisements ont également été inspectés.

La diversité des compétences a permis de collecter un large panel de données naturalistes de faune comme de flore. Ainsi, au delà de l’aspect rassembleur et mobilisateur de cet événement, l’objectif fixé par les trois structures organisatrices d’amélioration les connaissances naturalistes sur ce territoire a été atteint.

Ce fut l’occasion de quelques belles découvertes : amélioration des connaissances sur la faune avec entre autres de nouveaux territoires pour l’Engoulevent et le lézard vert, la nidification prouvée du Grand duc, de la Pie-grièche écorcheur (en photo ci-dessous) , du pouillot siffleur, … et de nouvelles stations de plantes patrimoniales, avec une mention particulière pour Bonbycilaena erecta trouvée sur la pelouse de notre camps de base.

Plus de détail en téléchargeant le dossier Les 24 heures naturalistes 2014 : bilan de l’évènement et synthèse des connaissances naturalistes.

 Sans titre