Jura Nature Environnement
Plus de 40 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement
Recherche rapide
Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Jura Nature Environnement, Association d’Intérêt Général, membre de Franche-Comté Nature Environnement et de France Nature Environnement, Fédération Nationale reconnue d’Utilité Publique.

Plantation de haie à Mouthier-en-Bresse

Report du chantier !

Avec le gel qui s’intensifie pour atteindre son maximum mercredi, nous préférons reporter le chantier au mercredi suivant, dans l’espoir cette fois de passer entre les gouttes …

Rendez vous donc mercredi 6/03 à 8h30 sur le terrain de Mouthier.
Le gros du repas est fourni par les jardins de la Guinguette (on peut apporter de petits complément à partager).

Merci de vous inscrire auprès des contacts indiqués sur l’affiche !

 

——-

Afin de finaliser une plantation la plantation de haie aux abords des cultures maraichères des Jardins de la Guinguette, JNE et Dole Environnement organise un chantier participatif. Repas offert par nos hôtes !

Prévoir matinée au moins. Merci de vous inscrire pour prévoir le repas notamment, et éventuellement du covoiturage.

Bilan traces et indices à Chambéria le 03/03

 

QUELLE BELLE JOURNÉE !

Petits et grands, vous étiez presque 40 ce Samedi à participer à cette journée de découverte des traces et indices à Chambéria en petite montagne ! 🔍
Petit résumé en images !

 

Animation « Traces et indices en hiver »

En partenariat avec la Communauté de Communes de la Petite Montagne, JNE organise une sortie sur les traces et indices de la faune en hiver.

Retenez votre après-midi du 3 mars pour découvrir une partie de la vie cachée dans les bois de Petite Montagne !

 

Un document édifiant : la stratégie « com »de l’État pour permettre la sur-exploitation du bois et des forêts

Plan de communication pour le secteur de la forêt et du bois – ministère de l’agriculture et de l’alimentation

A lire absolument… ce document public explique les moyens et méthodes de communication à mettre en place pour que l’État, afin de répondre au nouveau PNFB (Programme National de la Forêt et du Bois), puisse augmenter la consommation de bois en France et donc l’exploitation forestière.

Quelques extraits :

L’objectif :

« Le principal objectif de communication, résolument affirmé par les membres de FBF (France Bois Forêt), est d’augmenter la consommation de bois en France en provoquant un réflexe d’achat de bois chez les différents publics concernés. Pour le président de France Bois Forêt, il s’agit d’« augmenter significativement, durablement et dans les meilleurs délais la consommation de bois en France et le chiffre d’affaires global de la filière » »

Leur inquiétude :

« La mission estime que cette question est d’autant plus préoccupante qu’un nouveau contexte fondé sur la découverte d’une « sensibilité » des végétaux, en particulier des arbres, est en train de s’installer. On peut citer différentes références scientifiques sur le sujet qui commencent à être médiatisées :
• Gilles Clément, professeur au Collège de France, a ouvert la réflexion en
France ;
• Suzanne Simard, Professeur d’écologie forestière à l’Université de Colombie britannique a mis en évidence un mode de communication racinaire entre arbres et espèces d’arbres ;

• Le forestier allemand Peter Wohlleben, praticien passionné plus que
scientifique, auteur du best-seller « La vie secrète des arbres » vient de voir son propos prolongé à travers un film « L’intelligence des arbres » ;
• Bruno Moulia, directeur de recherche à l’INRA, dirige le Journal of experimental botany consacré à la biomécanique et à la mécanobiologie des plantes ;
• Jacques Tassin, biologiste et écologue, chercheur au CIRAD, est l’auteur de « À quoi pensent les plantes ? » (2014) ;
• Pierre Lieutaghi, éthnobotaniste au Museum national d’histoire naturelle, membre de l’Académie des sciences, est un des « anciens » du sujet ;
• Tristan Lecomte est le fondateur d’Alter Eco.

Nous vous laissons découvrir les méthodes que propose ce rapport afin de manipuler l’opinion publique sur ce sujet et éviter toute contestation de la part des ONG…

JNE a demandé à FNE et FNE B-FC de réagir à ce rapport et envoie ce jour un courrier au préfet du Jura pour lui faire part de son indignation à ce sujet. N’hésitez pas à réagir de votre côté et nous faire part de votre avis sur la question (contact@jne.asso.fr)

Appel à graines pour le projet « GRAINOTHÈQUE »

Appel à graines 
 
JNE est engagée dans la mise en place permanente d’une grainothèque à la médiathèque de Lons-le-Saunier ouvrant officiellement le 21 mars lors de la semaine des alternatives aux pesticides. Sur le même principe que l’emprunt de livres à la bibliothèque, tout le monde peut emprunter des graines à la « grainothèque » et ramener les graines issues de ces mêmes plantes une fois la récolte achevée. Il n’y aucune obligation, mais le fonctionnement du système repose sur l’échange et le partage.
Afin d’impulser le projet, il nous faut remplir cette grainothèque c’est pourquoi nous lançons un appel à graines à tous nos adhérents ! 🙂
Pour participer, envoyer-nous vos graines dans une enveloppe avec le plus de détails possibles sur :
– l’espèce
– la variété
– la probabilité d’une variété hybride F1 : non / sans information / probable / certaine
– le lieu de collecte ou lieu d’achat
– le nom et le prénom du récolteur *
* Facultatif
Attention : ne mélangez pas les graines : 1 enveloppe = 1 variété
Les lieux de dépôt :
  • Dès maintenant au local de JNE
  • Dans la boite aux lettres de JNE (21 Avenue Jean-Moulin)
  • A partir du 28 février à la Médiathèque de Lons-le-Saunier, dans une urne prévue à cette effet (au rez-de-chaussée de la Médiathèque)
Les rendez-vous de la grainothèque :
Semaine des alternatives aux pesticides :
– Mercredi 21 mars – Médiathèque de Lons : Projection du film « Les semences du futur » suivi d’un débat autour d’un pot où sera présentée la grainothèque
– Samedi 24 mars – Lycée agricole de Mancy : Présentation de la grainothèque au milieu de divers stands et animations.
Si vous aussi vous croyez en la défense de la biodiversité cultivée, et souhaitez promulguer l’échange des graines et de savoir-faire. Partagez ce message autour de vous ! 🙂
Pour plus d’informations contactez-nous au : 03 84 47 24 11
Se nourrir sainement, en suffisance et dans la dignité, est aujourd’hui plus que jamais un défi majeur pour l’humanité et pour la planète, qui ne sera pas relevé sans de nouvelles perspectives portées par une force citoyenne mondiale  –  » lesincroyablescomestible.fr » – 

Chantier restauration de saules têtards — Saint-Laurent-la-Roche —

Nouveau chantier de restauration de saules têtards sur la commune de Saint-Laurent-la-Roche ! 

Au total une dizaine de saules ont été entretenus le long d’un cours d’eau. Ce projet à été réalisé grâce à l’accord et au soutien de l’agriculteur sensible aux enjeux paysagers et écologiques d’un tel projet, et attaché à l’histoire (l’héritage) de ces anciennes pratiques agricoles qui ont marquées nos paysages.

L’élagage et la taille ont été effectués par un professionnel dont l’intervention fut nécessaire au vu du diamètre important de certaines branches.

D’autres arbres ont été implantés (par bouturage de branches) le long du cours d’eau au niveau de portions sans arbres et également de part et d’autre des saules sénescents.

Et après ? 

Voilà à quoi pourrait ressembler le site de Saint-Laurent-la-Roche d’ici quelques années !

Pourquoi ?

Les arbres têtards sont des arbres au port particulier : tronc massif d’une hauteur de quelques mètres seulement dans notre région, couronnés d’un branchage en boule leur valant le nom de Têtard, parfois Trogne, ou encore Tête de chat. Créés de la main de l’Homme, ils étaient régulièrement taillés à une hauteur définie pour éviter l’abroutissement par le bétail. En fonction de leur diamètre et de leur qualité, les branches (ou rejets) avaient différents usages : bois de chauffage, vannerie, fourrage, etc.
Les têtards représentent non seulement une source de production de bois, mais aussi un patrimoine paysager, historique et biologique d’une grande richesse.
Ces témoins de pratiques passées constituent de surcroît un lieu de vie pour une multitude d’animaux et de plantes.

Intéressé, curieux ? 

Pour les propriétaires et autres personnes intéressées par la création ou l’entretien des saules têtard consulter la fiche dédiée ici

Pour en savoir plus sur les arbres têtards cliquer ici

Le Projet Biodiversit’haies …

Coordonné par notre fédération régionale FNE BFC France Nature Environnement Franche- Comté, ce programme se décline en 4 volets dans le Jura.