Jura Nature Environnement
Plus de 40 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement
Recherche rapide

Les 24 Heures Naturalistes 2017 dans le PNR du Haut-Jura

Bonjour à tous,

Les 24 Heures Naturalistes consistent à rassembler chaque année, le temps d’un week-end convivial, des naturalistes de toutes spécialités pour une vaste campagne d’inventaires sur des secteurs méconnus et/ou menacés : des oiseaux aux amphibiens en passant par la flore, les chauves-souris, les papillons, mais aussi des groupes taxonomiques moins connus comme les mollusques ou les mousses et autres lichens selon les affinités des participants !

L’édition 2017 est organisé en partenariat avec la FRAPNA Ain et le Parc Naturel Régional du Haut-Jura, et c’est tout naturellement que nous prenons la direction du Haut-Jura : plus précisément les communes de Champfromier et Belleydoux pour l’Ain ainsi que celles de La Pesse et des Bouchoux pour le Jura.

Le camp de base (point de rassemblement, accueil, repas, …) se situe au Relais des Skieurs de La Pesse, où nous disposerons d’une salle pour les temps debriefing et repas. Des emplacements de camping sont réservés sur place (merci de nous préciser dans le sondage de participation ci-après si cette option vous intéresse).

Forêts, zones humides, prébois, pâturages de montagne, éboulis, rivières… un territoire assurément riche dans des paysages jurassiens typiques ! De quoi à priori contenter des naturalistes et collecter un grand nombre de données diverses de toutes spécialités !

Au programme :

  • Vendredi 9 juin : à partir de 18h30 pour des premières prospections nocturnes à la Combe d’Evuaz (entre la Pesse et Giron).
  • Samedi 10 juin :
    • accueil à 7h30 au Relais des Skieurs – présentation des secteurs à prospecter – remise des cartes de terrain – passation des consignes – constitution des groupes – départ pour les prospections sur la journée entière (repas tirés du sac)
    • de 12h à 14h : accueil du public au Relais des Skieurs par le PNRHJ, JNE et la FRAPNA Ain.
    • 14h : départ pour les prospections de terrain + animations grand public
    • à partir de 18h30: retour des groupes de prospection – échanges/rencontres entre les naturalistes – collectes des données d’inventaire… autour d’une bonne bière jurassienne offerte par le PNRHJ (il y aura aussi de l’eau!) – repas partagé prévu dans la foulée (19h30 apportez ce qui vous fait envie!)
    • 21h : départ pour les prospections nocturnes (chiroptères avec la CPEPESC, hétérocères avec l’OPIE-FC, oiseaux nocturnes, …)
  • Dimanche 11 juin : prospections complémentaires possibles en fonction des disponibilités de chacun et clôture de l’édition à midi au Relais des Skieurs (partage des restes!).

Alors, que vous soyez naturaliste débutant, confirmé, spécialiste ou photographe-reporter, réservez dès maintenant, ce week-end et inscrivez-vous sans plus tarder en cliquant sur le lien suivant:

https://framadate.org/RXCYU3IrD1InT9vH  (vos inscriptions nous permettrons de prévoir et d’ajuster l’organisation au mieux)

Pour obtenir plus de renseignements, merci de contacter par mail ou tel (03.84.47.24.11 – 06.89.21.24.94)

  • Stéphane Gardien (FRAPNA AIN): stephane.gardien@frapna.org
  • Willy Guillet (JNE): willy@jne.asso.fr
  • Pierre Lévisse (PNRHJ): p.levisse@parc-haut-jura.fr

Salutations naturalistes et à très bientôt.

Restitution du suivi des amphibiens à la Bibliothèque de Montmorot 21/04

Teaser suivi amphi2017Tout au long du mois de mars, un suivi a été réalisé par les bénévoles de JNE et étudiants de Montmorot (le GNAJ) pour compter crapauds, grenouilles et tritons sur le site de migration de la Combe Erlin. Les amphibiens en péril sur la route ont bénéficié d’un « coup de pouce » pour traverser afin d’éviter leur écrasement.

Cette 3eme année de suivi permet de mieux connaitre l’évolution des populations de ce petit territoire test.

Un temps de restitution de ce suivi est organisé le vendredi 21 avril 2017 à 19h00 à la bibliothèque de Montmorot.

Affiche du suivi :

Affiche Suivi amphibien

 

Découverte des pelouses sèches de Gevingey

A l’occasion de la marche annuelle organisée par le Foyer Rural de Gevingey, JNE propose un stand et un temps de découverte du patrimoine naturelle classé en ENS.

Plus d’informations à venir !

Plantons des arbres pour la Chevêche d’Athéna !

A l’occasion d’une journée de plantation d’arbres fruitiers chez un agriculteur de Montmorot, venez participer ou simplement découvrir la Chouette chevêche et les actions mises en place pour sa conservation sur le territoire lédonien par la LPO Franche-Comté, JNE et les étudiants du lycée agricole de Montmorot.

Un petit bilan écrit par Franck, bénévole à JNE. Merci à lui.

« Il faisait beau samedi matin, j’attendais Willy pour qu’il me prenne en covoiturage pour aller jusqu’au chantier écovolontaire qui se trouvait à Pantaise à Montmorot.

Ce chantier consistait à réimplanter un verger par la plantation d’arbres fruitiers pour favoriser la chouette chevêche d’Athéna. Le groupe était constitué d’une personne de l’association Les croqueurs de pommes, une personne de la LPO, une personne de JNE, du groupe de BTS GPN de Montmorot ayant travaillé sur cet oiseaux, et de quelques bénévoles dons je fais partie.

La matinée a consisté à prendre connaissance du lieu dans lequel on se trouvait et du projet (présentation du site, de l’action « chevêche » et des nichoirs posés en sa faveur dans les alentours, du chantier de la journée…) et on a commencé à planter des arbres, pour la chouette.

M Poirel (membre des croqueurs de pommes) avait placé les arbres à planter grâce à des baguettes de détection pour trouver le réseau Hartmann (réseau électrique naturel), pour que les arbres soit placés de façon à pousser correctement.

Le repas du midi était offert par les organisateurs. L’après-midi, on a fini de planter les derniers arbres.

Ce chantier m’a donné envie d’essayer la méthode Hartmann chez moi pour planter des arbres fruitiers, pour produire mes propres fruits, et m’a fait participer concrètement à une action pour favoriser une espèce sur un site. »

 

Plantation de Haie

25 à 30 bénévoles rassemblés à l’occasion de la plantation de haie chez Thomas et Flora, maraîcher bio à Orchamps !

Photo : André Siclet – Le Progrès

Organisée par Dole Environnement et JNE dans le cadre du projet Biodiversit’Haies de FNE Franche-Comté, cette action a permis de planter pas moins de 480 arbres sur 350m de long. Cette haie permettra à terme de répondre à la fois à des enjeux agronomiques (protection du vent, production de matière pour le paillage des planches de maraîchage, etc.), écologiques (accueil de la biodiversité dans une territoire plutôt ouvert, prolongement d’un corridor, etc.) mais aussi humains (récoltes, cadre de vie).

Un grand merci aux bénévoles qui ont permis le bon déroulement de ce chantier « entre les gouttes » !

Nuit de la chouette à Oussières

Nous vous invitons à venir découvrir la faune nocturne dans le cadre exceptionnel de la Chênaie d’Oussières le 08 mars 2017. Cette nuit de la chouette est organisée en partenariat avec le CPIE et Natura 2000 de la Bresse du Jura !

Bilan d’un chantier participatif à Authume le 18 février 2017

Les terrains communaux d’Authume situés à la Combe Au Loup (autour du moto-cross) sont constitués de pelouses sèches, dont l’inventaire révèle la présence d’un cortège d’espèce de faune et de flore d’un grand intérêt. Ce territoire avait notamment fait l’objet d’investigation lors des 24 Heures Naturalistes organisées par la LPO Franche-Comté, Jura Nature Environnement et le Grand Dole en 2014.

De fait, ce territoire bénéficie du programme de conservation des pelouses sèches des Avant-monts dolois porté par le Grand Dole dont l’objectif est de préserver le patrimoine naturel et paysager de ces milieux naturels d’exception.

Pour éviter leur fermeture par l’enfrichement, pas de mystères : seule une activité agricole est efficace dans le temps. C’est pourquoi le service environnement du Grand Dole, épaulé par des associations comme Jura Nature Environnement, s’attache à faciliter l’installation de troupeaux d’herbivores sur ces sites. Après les moutons sur le Mont Joly et le Mont Roland, ce sont des ânes qui pâturent les pelouses d’Authume depuis début 2016.

Afin de faciliter l’action de « débroussaillage » qu’opèrent lentement les ânes, Jura Nature Environnement a organisé le samedi 18 février 2017 un chantier participatif, de façon faciliter la circulation des animaux à travers l’ensemble de la parcelle.

C’est donc par une journée radieuse qu’une poignée de bénévoles de JNE se sont retrouvés sur les pelouses sèches, sécateurs, scie et serpes en mains, afin de contrer l’avancée des prunelliers : ouverture de layons, agrandissement des poches de végétation herbacée, créations d’accès, de raccourcis et d’abris sous les arbres.

Lire l’article du progrès

A leur retour au printemps, gageons que les ânes redoubleront alors d’efficacité pour consommer les tendres pousses des arbustes. Ces actions répétées sur plusieurs années, à l’aide d’intervention manuelles ou parfois mécaniques, permettront un recul progressif des buissons jusqu’à obtention d’un gradient optimal de pelouses, buissons et arbres isolés permettant à la biodiversité de s’épanouir de manière harmonieuse avec l’activité agro-écologique en place.

JMZH : Chantier participatif sur le futur ENS des Étangs Vaillant

Un chantier participatif s’est déroulé le mercredi 15 février 2017 à Chapelle-Voland dans le cadre de la Journée Mondiale des Zones Humides. Organisée conjointement par l’association Jura Nature Environnement et la Fédération Départementale des Chasseurs du Jura, tous deux gestionnaires de milieux naturels sur ce site, cette journée a consistée à réaliser l’entretien du marais du Clousiot pour le maintien de sa biodiversité.

Au programme pour les six participants : coupe de ligneux et débroussaillage pour éviter la fermeture et la disparition de plantes herbacées, remise en lumière d’une mare pour favoriser l’accueil des amphibiens, ratissage d’une zone de roselière pour lui redonner une jeunesse, création d’abris pour la faune, etc.

Ce site particulier fait l’objet cette année d’une labellisation en tant qu’Espace Naturel Sensible par le Département du Jura, permettant de rassembler de manière cohérente l’ensemble de zones humides des Etangs Vaillants, de l’amont vers l’aval ! Il est par ailleurs classé au titre de Natura 2000.