Aller au contenu

Une soirée avec les Anti-Parc – communiqué de presse – 16/12/11

Ajout à mon calendrier iCal/Apple Outlook Google

Les partisans du « Pourquoi Pas le Parc National Zone Humide » se sont rendus à l’invitation publique de l’association Agathe à leur meeting à Chaussin, espérant connaître les arguments de cette association dans le déchainement contre ce projet qui, à priori, représente un atout pour les régions choisies.

D’arguments point mais des affirmations parfois insensées :

–       à l’instar de la vedette de la soirée M. Jean Lassalle, grand chauffeur de salle, qui l’a débuté, sanglots dans la voix, en vantant les opportunités du Parc National des Pyrénées et qui s’est recadré au fil de la soirée  pour terminer en lui attribuant les pires méfaits étatiques destinés à faire disparaître toute activité humaine !

–       de M.Casadebaige, élu local des Pyrénées, évoquant entre autre, l’invasion de vautours dévorant le cadavre d’alpiniste qui aurait tout juste déroché.

Les seuls propos mesurés émanaient de questionnements d’agriculteurs dans la salle, dont un jeune pour connaître ce qu’économiquement ce parc pourrait leur apporter (et à cela, aucune réponse !), et un ainé pour s’alarmer de l’avenir actuel de ses enfants dans sa profession.

Il s’est confirmé que la problématique de cet éventuel parc est bien celle de la place de l’humain en son sein et que cette légitime inquiétude est largement détournée par ses détracteurs, telle la propagande savamment orchestrée lors de cette soirée.

Nous aurions aimé entendre le président d’Agathe, par ailleurs responsable du principal syndicat agricole, expliquer à ces agriculteurs en quoi le renoncement à ce projet donnera plus d’espoirs pour l’amélioration de leur situation économique actuelle.

Et quid du modèle de développement local censé être présenté à cette soirée qui permettrait de « protéger sans interdire » ? la seule chose entendue à ce sujet est que tout va bien.

Nous pensons que ce n’est pas un service à rendre à la ruralité de susciter des oppositions entre utilisateurs du milieu rural.

Les défenseurs de l’environnement considèrent que les agriculteurs doivent être les premiers protecteurs de la nature, dans le cadre d’une agriculture durable.

La mise en place d’un dispositif de protection des espaces naturels ne peut se faire qu’avec l’adhésion de ceux qui y vivent,  pour peu qu’on les informe objectivement et qu’on les associe aux décisions.

C’est pourquoi il faudrait qu’un débat serein s’instaure enfin sur ce projet de PNZH, ce qui nécessiterait que les pouvoirs publics donnent une information complète et transparente sur ses aspects tant positifs que négatifs.

 

Le collectif du pourquoi pas le PNZH fait appel à toutes les bonnes volontés pour réclamer cette information.

 

 

Jura Nature Environnement

21 rue Rouget de Lisle
39000 Lons-le-Saunier

03 84 47 24 11

contact@jne.asso.fr