Jura Nature Environnement
Plus de 50 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement

Etude de marché – Végétal local – Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le cadre du Dispositif régional d’aides pour l’utilisation de végétaux sauvages d’origine locale, soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Jura Nature Environnement lance le marché intitulé :

Consultation pour la réalisation d’une étude d’opportunité et de structuration de la filière Végétal local (ligneux) sur la zone biogéographique « Rhône-Saône-Jura » de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Les documents officiels de consultation sont ci-après :

CCTP – Etude Végétal local ligneux en AURA – RSJ

Acte d’engagement – Etude Végétal local ligneux en AURA – RSJ

 

La date limite de remise des offres est fixée au Mardi 15 Septembre 2020, 12h.

Nous nous tenons à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Les 24h naturalistes édition 2020

Hé oui, les 24h naturalistes ont bien eu lieu cette année, mais de façon minimaliste, vu le contexte de crise sanitaire. Une quinzaine de personnes, réparties en petits groupes, s’est armée de filets à papillons, d’appareils photo et de beaucoup de patience pour répondre aux besoins d’inventaire identifiés par Jura Nature Environnement.

Cette année, la zone visée par les 24h était les environs de Courlaoux. Le but principal était de repérer et caractériser des prairies maigres.

Une prairie oligotrophe (maigre) est une prairie dont le sol est relativement pauvre en nutriments et qui est entretenue par des activités agricoles extensives (fauche ou pâturage). S’y trouve une grande diversité de plantes qui disparaîtrait si le sol était enrichi. 

On a constaté sur nombre de ces prairies la floraison de l’Orchis à fleurs lâches.

Un Orchis à fleurs lâches, accompagné d’un papillon emblématique, le Damier de la Succise (Euphydrias aurinia)

Mais aussi de temps en temps une Œnanthe à feuille de peucédan ou un Orchis grenouille, pour citer les noms les plus prestigieux. 😉 Sur ces mêmes prairies se maintiennent aussi quelques populations de Damier de la Succise.

Niveau papillons de nuit, une surprise de taille dans les filets : l’Eratophyes amasiella, une espèce asiatique qui n’a été observée officiellement que 2 fois en France.

Le temps fort de la journée a été l’observation, en début de soirée, de jeunes lézards à deux raies (anciennement lézard vert) côte à côte avec un couple de lézards agiles (ou lézard des souches) et un lézard des murailles. La connaissance de la répartition du lézard à deux raies en Bresse se voit ainsi augmentée de deux nouvelles stations. La sympatrie de ce dernier et de l’agile a été peu signalée jusqu’ici, ce qui rend cette observation d’autant plus précieuse.

Lézard des souches

Lézard à deux raies

Enfin, n’oublions pas que les 24h naturalistes, c’est aussi l’occasion pour les néophytes de découvrir des espèces plus communes mais toujours intéressantes. Cette année, mention spéciale pour le pic-vert, la libellule déprimée, et les griottes au bord du chemin. 😋

L’ensemble des données sera reversé dans les bases de données régionales du CBNFC ORI et de la LPO-FC, et la DREAL sera sollicité pour la mise en place de ZNIEFF sur le ou les sites les plus riches. Le travail devrait également se poursuivre avec les acteurs locaux pour essayer de pérenniser ces sites remarquables à l’échelle de l’agglomération lédonienne.

Nous remercions les bénévoles qui se sont investis, ainsi que l’OPIE FC et le groupe Sympetrum qui ont maintenu leur participation !

Et… à l’année prochaine ! 😉

Les Jardins de la Comédie remettent le couvert en 2020

Ce jeudi 28 mai marquait le début du déconfinement aux Jardins Partagés de la Comédie. Ces jardins, au cœur de Lons-le-Saunier, sur la place de la Comédie, sont autogérés par des citoyen.ne.s.

Et c’est un plaisir de voir les framboises et les fraises rougir, les courges grandir, et les herbes aromatiques, euh… aromatiser. N’hésitez pas à vous y promener, et peut-être à cueillir au passage un fruit ou un légume !

Pour l’album photos complet, rendez-vous sur facebook

Les textes du confinement

La situation actuelle, à la fois effrénée et épuisante pour certain.e.s, tranquille et légèrement désœuvrée pour d’autres, donne à penser à beaucoup de monde. Nous avons voulu donner la possibilité à nos bénévoles et sympathisant.e.s de s’exprimer sur le sujet. Voici quelques textes ci-dessous. N’hésitez pas à nous envoyer les vôtres ! (à contact@jne.asso.fr)

Ces textes n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Le petit courage de la patience, de Christian Boisson

Covid-19 des causes aux leçons, de Hervé Bellimaz


On a aussi décidé de faire un petit tour dans la presse de temps en temps, histoire de partager les articles que nous trouvons intéressants. Les voici :

– Un article disséquant l’acharnement dont sont victimes les chauve-souris

Covid-19 : la chauve-souris, bouc émissaire idéal

– Une interview qui pointe la responsabilité du système agro-industriel dans l’apparition et la diffusion de nombreuses maladies

Coronavirus : « L’agrobusiness est prêt à risquer des millions de morts. »

– Témoignages d’agriculteurs.rices sur la difficulté, voire l’impossibilité, de tirer leur épingle du jeu dans cette situation de confinement

La crise et le confinement mettent à l’épreuve le monde paysan

– Un monologue « coup de poing » qui développe les questions que pose l’apparition de la pandémie

Monologue du virus

Dominique Méda : « La crise du Covid-19 nous oblige à réevaluer l’utilité sociale des métiers« 

– Un article qui rappelle que rien ne nous oblige à « rentabiliser » notre confinement (attention, c’est en anglais !)

You Don’t Have to Bake Your Own Bread in Quarantine

– Un autre qui souligne que la situation actuelle n’est pas la décroissance, du moins, pas celle que les militants souhaitent

Non, le Coronavirus n’est pas notre Décroissance

Les 24 Heures Naturalistes édition 2020

Information bien entendu sous réserve d’une levée des mesures de confinement d’ici-là … on y croit !

Rendez-vous désormais annuel au printemps, les 24 Heures Naturalistes jurassiennes auront lieu le week-end du 23-24 mai !
Cette année c’est l’ouest de l’agglomération de Lons-le-Saunier qui fera l’objet d’inventaires et d’actions de sensibilisation.
Entre autoroute A39 et Lons-le-Saunier, ce territoire abrite encore quelques beaux ensembles agricoles préservés d’une agriculture intensive et d’une urbanisation galopante. Réseau bocager, prairies maigres et humides seront particulièrement ciblés pour démontrer de leur grande richesse et vulnérabilité !

Au programme donc : recherche de la faune des mares et des milieux bocagers, inventaires botanique et entomologique des prairies oligotrophes, observations des papillons de nuit, etc.

JNE et les associations naturalistes partenaires (OPIE FC, LPO FC, CPEPESC et SHNJ) vous invitent à nous rejoindre pour un moment de découverte ou sur l’ensemble de l’évènement, à la rencontre de naturalistes amateurs ou confirmés, à plumes ou à chlorophylle, diurnes ou nocturnes.

Les 24 heures naturalistes aura son Quartier Général dans les environs de Courlaoux. Il est ouvert à tous les amateurs de nature, petits et grands, débutants ou confirmés.

Sont également prévues des sorties dédiées au grand public le samedi après-midi et soir pour faire découvrir les richesses de ces lieux méconnus au plus grand nombre.

Alors réservez d’ores et déjà votre week-end et inscrivez-vous en cliquant sur le lien suivant (merci de nous laisser vos coordonnées pour recevoir plus de précisions sur les modalités et lieux de rendez-vous) : https://framadate.org/UAuTUJ2NCiBXdKbR

Chantier du 28 février – Solvan et Publy

Une rivière, ce n’est pas que de l’eau !

Le 28 février était une journée dédiée aux zones humides. Au matin, Jura Nature Environnement se trouvait le long du ruisseau des Combes, à Lons-le-Saunier. Le cours d’eau a été restauré par ECLA et est redevenu sinueux, mais une rivière, ce n’est pas que de l’eau ! C’est pourquoi, avec l’aide de nos 10 courageux bénévoles, nous avons entretenu les arbres têtards en bordure et avons recreusé une mare qui disparaissait peu à peu.

Avant

Après

 

Et ça continue

La journée n’étant pas encore terminée, Jura Nature Environnement est parti restaurer un marais à Publy. Cette réserve d’eau stagnante, insérée dans un milieu très sec et calcaire, abrite de nombreuses espèces remarquables, comme la sangsue officinale. L’objectif du chantier était de rouvrir les abords du marais pour permettre aux chevaux de pâturer à proximité. Cela empêche naturellement le marais de « s’embuissonner » et de disparaître. Préservant ainsi l’habitat de nombreuses espèces…

[Végétal Local – Etude de marché Région Bourgogne Franche-Comté]

 

Dans la suite logique de notre appui à la structuration d’une filière de production de végétaux locaux, et comme annoncé fin 2019 :

 

France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté lance une consultation pour la réalisation d’une étude d’opportunité et de structuration de la filière Végétal local (ligneux) en Bourgogne-Franche-Comté. La date limite de réponse est fixée au 15 avril 2020.

Si vous souhaitez répondre vous trouverez ci-après les liens de consultation et téléchargement direct sur le site internet de FNE BFC : http://fne-bfc.fr/