Jura Nature Environnement
Plus de 40 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement
Recherche rapide
Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Jura Nature Environnement, Association d’Intérêt Général, membre de Franche-Comté Nature Environnement et de France Nature Environnement, Fédération Nationale reconnue d’Utilité Publique.

Fête de la Nature

Dans le cadre de l’édition 2017 de la Fête de la Nature, JNE se rendra sur le site Natura 2000 de la Petite Montagne.

Rendez-vous à Vescles où se tiendra un village associatif ainsi que l’organisation de sorties nature !

JNE animera une découverte des pelouses sèches, fleuron de la commune.

Voir le programme détaillé !

 

 

Restitution du suivi des amphibiens à la Bibliothèque de Montmorot 21/04

Teaser suivi amphi2017Tout au long du mois de mars, un suivi a été réalisé par les bénévoles de JNE et étudiants de Montmorot (le GNAJ) pour compter crapauds, grenouilles et tritons sur le site de migration de la Combe Erlin. Les amphibiens en péril sur la route ont bénéficié d’un « coup de pouce » pour traverser afin d’éviter leur écrasement.

Cette 3eme année de suivi permet de mieux connaitre l’évolution des populations de ce petit territoire test.

Un temps de restitution de ce suivi est organisé le vendredi 21 avril 2017 à 19h00 à la bibliothèque de Montmorot.

Affiche du suivi :

Affiche Suivi amphibien

 

Plantons des arbres pour la Chevêche d’Athéna !

A l’occasion d’une journée de plantation d’arbres fruitiers chez un agriculteur de Montmorot, venez participer ou simplement découvrir la Chouette chevêche et les actions mises en place pour sa conservation sur le territoire lédonien par la LPO Franche-Comté, JNE et les étudiants du lycée agricole de Montmorot.

Un petit bilan écrit par Franck, bénévole à JNE. Merci à lui.

« Il faisait beau samedi matin, j’attendais Willy pour qu’il me prenne en covoiturage pour aller jusqu’au chantier écovolontaire qui se trouvait à Pantaise à Montmorot.

Ce chantier consistait à réimplanter un verger par la plantation d’arbres fruitiers pour favoriser la chouette chevêche d’Athéna. Le groupe était constitué d’une personne de l’association Les croqueurs de pommes, une personne de la LPO, une personne de JNE, du groupe de BTS GPN de Montmorot ayant travaillé sur cet oiseaux, et de quelques bénévoles dons je fais partie.

La matinée a consisté à prendre connaissance du lieu dans lequel on se trouvait et du projet (présentation du site, de l’action « chevêche » et des nichoirs posés en sa faveur dans les alentours, du chantier de la journée…) et on a commencé à planter des arbres, pour la chouette.

M Poirel (membre des croqueurs de pommes) avait placé les arbres à planter grâce à des baguettes de détection pour trouver le réseau Hartmann (réseau électrique naturel), pour que les arbres soit placés de façon à pousser correctement.

Le repas du midi était offert par les organisateurs. L’après-midi, on a fini de planter les derniers arbres.

Ce chantier m’a donné envie d’essayer la méthode Hartmann chez moi pour planter des arbres fruitiers, pour produire mes propres fruits, et m’a fait participer concrètement à une action pour favoriser une espèce sur un site. »

 

Plantation de Haie

25 à 30 bénévoles rassemblés à l’occasion de la plantation de haie chez Thomas et Flora, maraîcher bio à Orchamps !

Photo : André Siclet – Le Progrès

Organisée par Dole Environnement et JNE dans le cadre du projet Biodiversit’Haies de FNE Franche-Comté, cette action a permis de planter pas moins de 480 arbres sur 350m de long. Cette haie permettra à terme de répondre à la fois à des enjeux agronomiques (protection du vent, production de matière pour le paillage des planches de maraîchage, etc.), écologiques (accueil de la biodiversité dans une territoire plutôt ouvert, prolongement d’un corridor, etc.) mais aussi humains (récoltes, cadre de vie).

Un grand merci aux bénévoles qui ont permis le bon déroulement de ce chantier « entre les gouttes » !

Nuit de la chouette à Oussières

Nous vous invitons à venir découvrir la faune nocturne dans le cadre exceptionnel de la Chênaie d’Oussières le 08 mars 2017. Cette nuit de la chouette est organisée en partenariat avec le CPIE et Natura 2000 de la Bresse du Jura !

Bilan d’un chantier participatif à Authume le 18 février 2017

Les terrains communaux d’Authume situés à la Combe Au Loup (autour du moto-cross) sont constitués de pelouses sèches, dont l’inventaire révèle la présence d’un cortège d’espèce de faune et de flore d’un grand intérêt. Ce territoire avait notamment fait l’objet d’investigation lors des 24 Heures Naturalistes organisées par la LPO Franche-Comté, Jura Nature Environnement et le Grand Dole en 2014.

De fait, ce territoire bénéficie du programme de conservation des pelouses sèches des Avant-monts dolois porté par le Grand Dole dont l’objectif est de préserver le patrimoine naturel et paysager de ces milieux naturels d’exception.

Pour éviter leur fermeture par l’enfrichement, pas de mystères : seule une activité agricole est efficace dans le temps. C’est pourquoi le service environnement du Grand Dole, épaulé par des associations comme Jura Nature Environnement, s’attache à faciliter l’installation de troupeaux d’herbivores sur ces sites. Après les moutons sur le Mont Joly et le Mont Roland, ce sont des ânes qui pâturent les pelouses d’Authume depuis début 2016.

Afin de faciliter l’action de « débroussaillage » qu’opèrent lentement les ânes, Jura Nature Environnement a organisé le samedi 18 février 2017 un chantier participatif, de façon faciliter la circulation des animaux à travers l’ensemble de la parcelle.

C’est donc par une journée radieuse qu’une poignée de bénévoles de JNE se sont retrouvés sur les pelouses sèches, sécateurs, scie et serpes en mains, afin de contrer l’avancée des prunelliers : ouverture de layons, agrandissement des poches de végétation herbacée, créations d’accès, de raccourcis et d’abris sous les arbres.

Lire l’article du progrès

A leur retour au printemps, gageons que les ânes redoubleront alors d’efficacité pour consommer les tendres pousses des arbustes. Ces actions répétées sur plusieurs années, à l’aide d’intervention manuelles ou parfois mécaniques, permettront un recul progressif des buissons jusqu’à obtention d’un gradient optimal de pelouses, buissons et arbres isolés permettant à la biodiversité de s’épanouir de manière harmonieuse avec l’activité agro-écologique en place.