Jura Nature Environnement
Plus de 40 ans au service de la nature dans le Jura
Je m’engage ! Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement Devenez adhérent de l’association Jura Nature Environnement
Recherche rapide

Découverte des pelouses sèches de Gevingey

A l’occasion de la marche annuelle organisée par le Foyer Rural de Gevingey, JNE propose un stand et un temps de découverte du patrimoine naturelle classé en ENS.

Plus d’informations à venir !

Bilan d’un chantier participatif à Authume le 18 février 2017

Les terrains communaux d’Authume situés à la Combe Au Loup (autour du moto-cross) sont constitués de pelouses sèches, dont l’inventaire révèle la présence d’un cortège d’espèce de faune et de flore d’un grand intérêt. Ce territoire avait notamment fait l’objet d’investigation lors des 24 Heures Naturalistes organisées par la LPO Franche-Comté, Jura Nature Environnement et le Grand Dole en 2014.

De fait, ce territoire bénéficie du programme de conservation des pelouses sèches des Avant-monts dolois porté par le Grand Dole dont l’objectif est de préserver le patrimoine naturel et paysager de ces milieux naturels d’exception.

Pour éviter leur fermeture par l’enfrichement, pas de mystères : seule une activité agricole est efficace dans le temps. C’est pourquoi le service environnement du Grand Dole, épaulé par des associations comme Jura Nature Environnement, s’attache à faciliter l’installation de troupeaux d’herbivores sur ces sites. Après les moutons sur le Mont Joly et le Mont Roland, ce sont des ânes qui pâturent les pelouses d’Authume depuis début 2016.

Afin de faciliter l’action de « débroussaillage » qu’opèrent lentement les ânes, Jura Nature Environnement a organisé le samedi 18 février 2017 un chantier participatif, de façon faciliter la circulation des animaux à travers l’ensemble de la parcelle.

C’est donc par une journée radieuse qu’une poignée de bénévoles de JNE se sont retrouvés sur les pelouses sèches, sécateurs, scie et serpes en mains, afin de contrer l’avancée des prunelliers : ouverture de layons, agrandissement des poches de végétation herbacée, créations d’accès, de raccourcis et d’abris sous les arbres.

Lire l’article du progrès

A leur retour au printemps, gageons que les ânes redoubleront alors d’efficacité pour consommer les tendres pousses des arbustes. Ces actions répétées sur plusieurs années, à l’aide d’intervention manuelles ou parfois mécaniques, permettront un recul progressif des buissons jusqu’à obtention d’un gradient optimal de pelouses, buissons et arbres isolés permettant à la biodiversité de s’épanouir de manière harmonieuse avec l’activité agro-écologique en place.

Fête de la nature à la Tour du Meix

BALADE NATURE SUR LE PLATEAU DE SURCHAUFFANT : ENTRE PELOUSE ET FORÊT,

Venez découvrir et comprendre la biodiversité qui peuple ces milieux

RDV 10h00 à l’église de Saint-Christophe – La Tour-du-Meix

Programme de la journée :

Matin : Animation enfant – Initiation à l’écologie des pelouses sèches OU Balade commentée sur le plateau du Surchauffant
Midi – Repas tiré du sac & échanges sur l’historique, la gestion et la perception du site à travers des témoignages
Après-midi 2 ateliers (au choix)
– Les plantes typiques et insolites des pelouses du Surchauffant
– La petite faune et ses interactions avec les pelouses sèches

Animation en partenariat avec le Site Natura 2000 Petite Montagne du Jura (CCPM) et le Conseil Départemental du Jura.

Inscription préférable !

Animation 21 mai Surchauffant

Chantier éco-volontaire à l’écopôle de Desnes

Journée de chantier organisée en partenariat avec le CPIE de la Bresse Jurassienne sur le site de l’écopôle de Desnes.

Affiche-Chantier

9 bénévoles se sont mobilisés pour participer à la gestion d’une petite pelouse sèche ayant fait l’objet d’une réouverture mécanique l’an dernier. Ce chantier consistait à la coupe des nombreux rejets de saules afin de maintenir l’ouverture du milieu.

chantier

Les rémanents, branches et feuilles mortes, ont été utilisé pour la construction d’aménagements en faveur de la petite faune : reptiles, amphibiens, petits mammifères et autres invertébrés. Les phases de constructions en image ci-dessous !

chant2

 

 

 

Projet d’aménagement de la ZAE de la Chalette à Montrond

Beaucoup de réactions à ce projet d’aménagement, et notamment un article de la Voix du Jura du 11/02 dernier qui nous a interpellé, et, puisque nommément mis en cause, nous voulions réagir, malheureusement la Voix du Jura n’a pas souhaité le faire paraître, nous utiliserons donc nos propres moyens de communication pour se faire.

(photographies : Willy Guillet – JNE)

IMG_0712 - Vache Montbéliarde

Pour un rapide rappel du contexte, vous trouverez ci-après :

Bonne lecture…

A l ‘attention de la rédaction de la Voix du Jura – 15/02/16

Communiqué de presse – JNE

Suite à différentes allusions récentes que relaient les médias et à l’article paru dans la Voix du Jura du 11 février 2016 qui traite Jura Nature Environnement d’association d’écologistes non crédibles, voire d’ayatollahs, nous sommes amenés à rappeler quelques évidences.

Jura Nature Environnement, ses bénévoles, ses salariés et ses associations fédérées réaffirment un de ses principes fondamentaux : concilier le développement du territoire avec la conservation de notre bien commun (patrimoine, biodiversité, écosystèmes, eau) en s’appuyant le cas échéant sur la démarche « Eviter, Réduire et Compenser » définie par l’Etat. (Grenelle de l’environnement)

Cela veut dire :
• Concevoir des projets de moindre impact pour l’environnement et la biodiversité,
• Eviter les atteintes aux enjeux majeurs et à la richesse de notre patrimoine et donc étudier toute solution alternative potentielle,
• Si les impacts négatifs, malgré l’intervention amont, ne peuvent être évités, les réduire au maximum puis les compenser durablement, au minimum à hauteur de la perte engendrée par le projet.

JNE agit dans ce cadre, avec constance depuis 45 ans. JNE le fait pour Montrond comme pour bien d’autres projets. JNE continuera à le faire avec toutes ses compétences, même si parfois elle dérange. Elle est d’ailleurs de plus en plus sollicitée par les décideurs avertis pour intervenir en amont des projets dans la concertation avec les acteurs et les forces vives de notre territoire jurassien.

Dans les faits, JNE ne se positionne pas contre l’implantation d’une scierie ou d’autres activités économiques, mais n’est pas favorable à son implantation sur un site présentant de tels enjeux écologiques (biodiversité, sous-sol, etc.).

JNE accompagne le développement économique quand le projet est cohérent. Citons pour exemples l’accompagnement du Département pour l’implantation du contournement de Lons (et l’obtention d’un prix spécial au niveau national pour récompenser ces mesures environnementales), l’extension de la zone d’activités de Messia, la révision de documents d’urbanisme, l’installation d’agriculteurs, etc.

C’est une vision passéiste que de considérer l’environnement comme un empêcheur de tourner en rond, un bâton dans les roues de « l’économique ».

L’urgence n’est pas qu’économique mais également sociale et environnementale.

Répondre à cet enjeu demande de réfléchir collectivement, dans un échange constructif permanent, auquel JNE souhaite prendre part, pour la défense du patrimoine jurassien. Ce partenariat s’inscrit dans la défense de l’intérêt général, il faut une volonté politique de tous les niveaux et l’usage de concepts à la hauteur des enjeux est requis de la part de tous les intervenants.

Patrice Bau, président de Jura Nature Environnement
03 84 47 24 11 – contact@jne.asso.fr

IMG_0724

Chantier éco-volontaire de Chaudes-au-Loup à Rainans

La pelouse sèche de Chaudes-au-Loup est située dans le réseau de pelouses du pourtour du massif de la Serre. Celle-ci est en cours de fermeture mais bénéficie d’un pâturage bovin limitant son enfrichement. Elle présente ainsi une variété de milieux enfrichés, de clairières, de sous-bois et de pelouses très intéressant.

Les bénévoles et volontaires du jour ont permis la réouverture de surfaces de pelouses colonisées par de petits prunelliers et ont créé des connexions entre les clairières de pelouses séparées par la progression de la végétation ligneuse. Cela afin de faciliter le travail d’entretien réalisé par les bovins.

15 personnes ont participé à cette opération, comprenant des habitants et des élus de la commune, des habitants du secteur, des volontaires de JNE, Dole Environnement et des Amis de la nature de Dole, ainsi que de nouvelles personnes attirées par cette activité, venant notamment de Salins-les-Bains, de Champagnole, etc. Cette journée a été organisée en partenariat avec le Grand Dole et la commune de Rainans.

 

Chantier Rainans

 

Sortie de découverte de la Réserve Naturelle de Mancy

Dimanche 17 mai, le Foyer Rural de Macornay organisait une sortie de découverte de la Côte de Mancy animée par JNE, gestionnaire associé de cette Réserve Naturelle Régionale.

DSCN0505

Une trentaine de personnes ont répondus à l’appel, habitants de Macornay et des alentours, curieux de découvrir les richesses naturelles du site et son statut de protection. Le soleil au rendez vous nous a donné l’occasion d’une lecture de paysage enrichissante, rappelant des aspects historiques du territoire, ainsi que l’observation de la flore et de la petite faune. Ci-dessous la superbe Ophrys bourdon.

IMG_7477 - Ophrys bourdon (6) DSCN0516

Rencontre avec les Konik polski (race de cheval rustique), paturant les pelouses afin de les maintenir ouverte.